Nos aventures en Inde

26 septembre 2015

This is the end

Voici probablement le dernier article de ce blog... Nous sommes le 26 septembre, il est 21h30, heure indienne, et dans 6 heures nous prenons l'avion pour rentrer à Paris...

On ne va pas vous faire un récit super détaillé de nos dernier jours ici mais on pourra vous le raconter de vive voix très vite...

Commençons par notre retour en Inde, après les deux semaines passées à Sri Lanka. Nous sommes revenus à Chennai, que nous avions finalement quitté très vite après y être arrivés. Nous avons cette fois-ci pu découvrir un peu cette ville, mais étant donné son immensité, difficile de tout voir. Nous avons au moins visité les deux grandes plages (mais pas de baignade pour cause de pollution extrême), et nous avons eu la chance d'être là pour une cérémonie en l'honneur de Ganesh, le dieu éléphant. Les gens jetaient des statues en argile de Ganesh à la mer, chouette à voir. Puis à Chennai, on a à nouveau squatté chez Alex, et avons (un peu!) fait la fête avec ses colocs et amis...

Après quoi, nous sommes partis pour Mahabalipuram, que l'on appelle plutôt Mama. Donc Mama, ville plutôt sympathique, où nous avons bien profité de la vue sur la plage depuis notre guest house en bord de mer, du poisson et des crevettes grillés et des punchs servis dans un resto tenu par un français (où on pouvait aussi mangé du bœuf, incroyable!). Nous avons également croisé les colocs d'Alex, avec qui nous avons passé une très bonne soirée !

Puis direction Pondicherry, ancien comptoir français en Inde. La ville, au premier abord, nous paraît assez classique, genre typique indienne. Ça, c'était l'arrivée à la gare de bus, et la négoce avec les chauffeurs de rickshaw pour allez vers une guest house. Mais surprise en arrivant dans un hôtel : une petite vieille, indienne, en sari, nous accueille avec un français parfait, sans accent... « bougez pas, je vais chercher le patron » !! Évidemment, le nom des rues est en français, on loge rue La Bourdonnais, à côté des rues Romain Rolland, Surcouf et Dumas ! C'est assez troublant et on se rend compte que la colonisation a marqué bien des aspects de la ville. Nous restons à Pondi seulement deux jours, car la date de notre retour à Delhi approche. Un petit passage par Chennai, et nous revoilà en effet dans l'avion...
Delhi, là où tout a commencé... et où tout va se terminer. Nous avons pris le même hôtel qu'à l'arrivée. C'est drôle de se retrouver ici 3 mois plus tard, dans ce même quartier, cette même ruelle où l'on s'était pris une grosse claque en arrivant ! On a dû s'y faire, car on s'y sent comme chez nous !! 3 jours à Delhi, nous avons visité différents quartiers de cette ville immense ! C'est frappant de voir à quel point les quartiers semblent différents... En même temps, un quartier ici équivaut à une ville en France ! On a vu des coins plus modernes, comme le vieux Delhi.

Et voilà ,en très rapide, nos dix derniers jours de voyage, énormément de découvertes encore... Et on ne devrait pas tarder à être là pour tout vous raconter avec plus de détails, dans moins de 24h pour certains, un peu plus pour d'autres.
On postera sûrement un dernier article une fois à la maison (laquelle?!) pour vous résumer les kilomètres parcourus, le nom des villes et d'autres info marrantes .

Bises tout le monde !!

Posté par morgane et yann à 18:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 septembre 2015

Escapade à Sri Lanka – suite et fin

Je reprends l'ordinateur pour continuer le récit de notre bref séjour à Sri Lanka. Pour vous donner une idée de ce à quoi ressemble cette île finalement assez méconnue et de l'itinéraire que nous avons suivi (en rouge), voici une petite carte : 

sri-lanka-admin-map

Première étape : Ella, une petite ville perdue au milieu des collines et des plantations de thé. Nous y sommes arrivés un soir à 23h30 après 7 heures de trajet dans un bus bondé, la musique à fond et les sièges en skaï (j'étais en short... super idée!), et cette arrivée a été plutôt épique... Le bus nous laisse à un carrefour, à 3,5 kilomètres de Ella, pas un chat, pas un rickshaw, nuit noire... Sympa ! Par chance, un jeune descend en même temps que nous et voit que nous sommes un peu paumés... Avec son anglais approximatif, il nous propose de venir chez lui : il vit dans une minuscule maison en terre, une pièce en fait, avec sa grand-mère qui n'a qu'une seule dent. Il nous propose de passer la nuit ici, on lui explique tant bien que mal que nous avons réservé un hôtel à Ella, et qu'il faut qu'on y aille. Du coup, il appelle un de ses amis qui a un camion, discute un peu avec lui et un quart d'heure plus tard nous voici dans le camion en route pour Ella, qui n'est pas très loin finalement mais ça grimpe dur. Arrivés là-haut, impossible de trouver l'hôtel, nos nouveaux copains appellent donc au numéro que j'ai (par chance) pensé à noter, et parviennent à nous y conduire. Merci la gentillesse sri-lankaise ! Nous passons la journée du lendemain à Ella, nous baladant au milieu des plantations de thé, dans un décor ma foi plutôt agréable !

P1050237

P1050252

Arrive ensuite le moment de prendre le train, direction Kandy, au centre du pays. Alors, le train... Paysage magnifique, on traverse des montagnes, des petits villages, c'est superbe ! Mais il roule à 15 km/h, balance dans tous les sens, et à chaque arrêt, il redémarre avec un bruit de fou et ça secoue fort !

P1050293

A Kandy, on a fait pleins de choses :

  • on a visité un jardin botanique où l'on a vu des bambous géants, des coconuts maxi-size, des milliers de chauve-souris et des orchidées magnifiques ;

P1050300

P1050334

P1050346

  • on s'est rendu dans une fondation qui recueille des éléphants domestiques dont les propriétaires n'ont plus les moyens pour les nourrir, on a appris pleins de trucs sur ces grosses bêbêtes, et on a fait un petit tour à dos d'éléphant ;

P1050387

  • on a été voir un spectacle de danse traditionnelle ;

P1050451

  • on a visité le temple de la dent de Bouddha, qui, selon la légende, héberge une dent de Bouddha ;

P1050486

  • et on a dormi chez une famille super gentille, avec qui on a passé d'agréables moments.

P1050517

Ensuite, nous sommes partis pour Dambulla, un peu plus au Nord, où nous avons visité des grottes où sont sculptées des immenses statues de Bouddha allongé, et Sigiryia, un site assez impressionnant (c'est un palais/monastère construit autour et sur un gros rocher qui sort de la jungle) mais cher (oui, les visites au Sri Lanka sont vraiment très chères, ça plombe un peu le budget!).

P1050561

P1050583

Puis nous avons fait escale à Habarana, une petite ville au milieu de trois parcs naturels qui abritent des éléphants sauvages et autres animaux « exotiques ». Nous n'avions pas vraiment les moyens de payer pour faire un safari en mode jeep dans l'un des parcs, du coup on a fait la version « fauchés »... C'est-à-dire en tuk-tuk, à l'extérieur du parc national ! On était un peu septique, mais finalement on a vu 6 éléphants sauvages en bordure de route, à moins de 50 mètres de nous... C'était incroyable !

P1050629

Après en avoir pris plein la vue pendant ces quelques jours (et après avoir bien allégé notre porte-feuille), nous avons terminé par 3 jours à Trincomalee (Uppuveli plus précisément)... Une plage de sable blanc, cocotiers et palmiers, eau transparente, grand soleil... Le pied ! Nous avons fait du snorkelling (plongée avec masque et tuba) et on a vu une quantité de poissons impressionnante, de toutes les couleurs et toutes les tailles, et même des petits requins. Trop chouette !

P1050640

P1050657

P1050731

Après en avoir bien profité et pris quelques couleurs, nous sommes retournés à Colombo, où la dernière journée est passée à toute vitesse ! Nous avons profité de Bruno et Tarana et de ces derniers moments sri-lankais avant de repartir pour une dizaine de jours dans la folie indienne !

Voilà pour cette petite virée au Sri Lanka ! Comme d'habitude, on mettra plus de photos sur Facebok !

Yann reprend très vite le relais pour vous raconter les derniers jours (et oui, nous sommes à Pondichéry, et il nous reste moins d'une semaine en Inde, c'est dur...).

 

Posté par morgane et yann à 20:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2015

Escapade à Sri Lanka ! - Première partie

17 septembre, nous voici de retour en Inde après un petit break de deux semaines à Sri Lanka... Dur dur de se mettre à écrire alors qu'il ne nous reste que quelques jours ici ! Mais je vais tâcher de vous raconter brièvement ce séjour sur l' « île resplendissante » (ce que signifie « Lanka »). Ce sera certainement moins détaillé que les autres articles, mais les souvenirs seront encore frais au retour donc on pourra vous raconter tout cela de vive voix !

Retour en arrière donc, nous sommes le 2 septembre, il est 7h et nous atterrissons à Colombo après une petite heure et demie de vol. La chaleur est la même qu'en Inde, les chauffeurs de taxi nous sautent aussi dessus ! Pour l'instant, pas trop de dépaysement ! Mais cela change rapidement lorsque nous prenons le taxi pour quitter l'aéroport : la circulation est moins anarchique, les routes sont bien entretenues (on prend même une autoroute), la ville semble beaucoup plus développée, avec ses grands immeubles et ses larges avenues.

P1040954

P1040959

P1040964

P1040990

On arrive chez Tarana et Bruno – car oui, le but de ce voyage est de leur rendre visite (Tarana était avec moi à la fac, et bosse depuis deux ans à Colombo). Nous sommes accueillis à bras ouverts ! Ils travaillent la journée, on se balade donc tous les deux dans Colombo pour découvrir un peu ce pays où l'on vient de débarquer... La ville est très étendue, on n'en voit donc qu'une infime partie, mais quel changement ! C'est calme, c'est propre, il y a très peu d'odeurs, les voitures nous laissent traverser (il y a même des passages piétons, unbelievable!), on ne se fait pas dévisager ou arrêter dans la rue, etc... Tarana me dira plus tard que Sri Lanka, c'est une version de l'Inde soft ! Et c'est vrai que l'on retrouve beaucoup de traits communs, ne serait-ce que dans le physique des gens, la façon de s'habiller, la nourriture, les rickshaws, la manière dont fonctionnent les bus ou les trains, et une multitude de choses qu'il est sûrement difficile d'appréhender en seulement deux semaines... Mais tout cela est... soft et moins bordélique ! Pour tout vous avouer, ce premier jour est tout de même reposant !

Le soir nous retournons chez nos hôtes, et retrouvons également Cristina (qui était aussi avec moi à la fac) et son homme Nico, qui reviennent d'une dizaine de jours autour du pays... Quel bonheur de retrouver les copains de l'IEDES à l'autre bout du monde, tout le monde est éparpillé un peu partout autour du globe, mais l'on arrive tout de même à se voir !

Le lendemain nous partons tous les 6 vers le Sud de l'île... Quelle joyeuse équipée : Cri et Nico les italiens expatriés à Bruxelles, Tarana la franco-indienne et Bruno le franco-britannique devenus sri-lankais, et nous deux, les franco-français sentant encore le curry indien ! Première étape : prendre le train, bondé et très lent, qui longe la côte... On voit donc la mer, les plages, les cocotiers, mais aussi quelques maisons en ruine, vestiges du tsunami de 2004...

P1040998

P1040999

On arrive à Galle (prononcez « Gaule »), une ville très agréable en bord de mer construite autour d'un fort.

P1050005

P1050009

P1050012

P1050017

On y passe la journée, avant de repartir le soir pour Mirissa Beach qui, comme son nom l'indique, est une plage ! Nous y passons une soirée bien arrosée les pieds dans le sable, en mangeant du poisson grillé fraîchement pêché, et une partie du lendemain : baignade dans l'eau claire, body board dans les grosses vagues, tout cela a un petit goût de paradis !

P1050074

P1050079

P1050083

P1050092

P1050096

P1050100

P1050102

P1050113

P1050122

P1050125

Sur la route pour rentrer à Colombo, nous faisons escale dans un refuge de tortues : dans ce lieu sont recueillis les œufs de tortues pour éviter qu'ils soient vendus et mangés, afin que les tortues naissent et soient relâchées dans la mer. On met d'ailleurs une dizaine de tortues à la mer ! Il y a aussi quelques tortues blessées par les filets des pêcheurs qui ont perdu une patte, ou un bout de carapace.

P1050145

P1050152

P1050160

P1050169

P1050184

On rentre ensuite à Colombo pour une dernière soirée tous ensemble, Cri et Nico repartent le lendemain, et nous deux nous décollons pour 10 jours de virée à travers le pays... Virée que je vous raconterai un peu plus tard !

Posté par morgane et yann à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Plage, ruines et cocotiers !

Hello tout le monde !

La dernière fois, nous vous avions laissé dans le train pour Goa... Goa, c'est une petite pause tropicale au milieu de l'Inde, juste énorme !

Nous sommes arrivés après 13 heures de train, un petit peu rincés... Et là, petit plaisir en sortant de la gare : un bar qui vend de la bière... Et à notre grande surprise, elle ne coûte que 100 roupies, presque moitié moins cher que dans le reste du pays !!

P1040520

Revigorés, nous prenons un bus qui doit nous mener à nos chambres. Une fois sur place, nous nous amusons à chercher une guesthouse indiquée dans le guide du Routard et, après avoir tourné en rond pendant près d'une demie heure, un type nous dit que la guesthouse en question est fermée depuis 5 ans ! On constate que le prix des chambres est plutôt élevé à Goa... On se pose enfin dans une petite chambre et voulons prendre une bonne douche... mais c’était sans compter que le réservoir d'eau était vide ! Du coup, nous profitons de la bière pas chère avant de faire quoi que ce soit. Le soir, petit repas dans un resto veg, pas au top pour moi étant donné qu'ils ont ici pour habitude de blinder les plats avec à peu près toutes les épices qu'ils peuvent trouver !!

P1040522

Le lendemain, on se décide à aller voir ces plages de l'Inde tellement convoitées pendant la saison d'hiver habituellement. On prend donc un bus dans une chaleur pas possible pour nous rendre sur la plus grande plage du coin : Calangute . Une fois sur place, on constate le nombre de grandes enseignes comme Adidas, Benetton, Lacoste, etc... mais aussi un nombre assez improbable de tatoueurs au mètre carré ! On passe notre chemin sur les magasins et nous voilà sur la plage, une étendue de sable brun avec des vagues immenses et des cocotiers de partout ! Juste énorme, une plage comme on la rêve !!

P1040539

P1040541

La mer est un peu agitée et Morgane n'ose pas trop se mettre en maillot (Inde oblige... il faut savoir qu'ici les femmes se baignent toutes habillées), donc on ne se trempe que les pieds avant de se poser dans un bar à siroter des bières et des pinas coladas. Une bonne journée de vacanciers en plein boulot :) !

P1040631

Le lendemain arrive déjà notre dernière journée à Goa. Réveil matinal parce qu'on doit laisser la chambre à 8h. On décolle pour visiter Old goa où se trouvent les restes de toute la présence des Portugais (qui ont colonisé cette région), avec de nombreuses églises du 16eme - 17eme siècles. Le contraste de voir des églises au milieu des cocotiers est assez étrange, mais vu comme le coin est sympa, c'est pas étonnant que les portugais se soient posés ici !

P1040583

P1040595

P1040596

Puis nous décidons de retourner faire une petite session bronzette et bières, sur une autre plage cette fois, ce qui nous fait bien plaisir.

P1040613

P1040619

P1040626

P1040629

P1040630

Mais voilà, la fin de journée approche et on ne peut pas rester ici pour le reste du voyage ! Nous prenons un bus de nuit pour Hampi, et nous retrouvons dans un bus couchette (mais genre avec des presque vrais lits!), ce qui ce trouve être une bonne surprise pour pouvoir passer une bonne nuit, même si la conduite du chauffeur est assez sportive et qu'on met un petit moment à s'endormir à cause de quelques coups de frein un peu brusques !

 

P1040644

Et nous voilà arrivés à Hampi à 5h30 du matin. Et là, avec nos 10 minutes de réveil, on se fait littéralement assaillir par une dizaine de chauffeurs de rickshaw qui veulent tous qu'on aille dans telle ou telle guest house. On prend le temps d' émerger, Morgane se prend un petit thé, puis direction une petite guest house avec seulement 4 chambres, plutôt sympathique. Nous nous baladons un peu à la lueur du jour pour découvrir une ville au milieu de ruines d'anciens temples plus ou moins en cours de rénovation. Nous entendons dire que le matin vers 7h-8h il y a le bain des éléphants, donc on décide de rester pas loin de la rivière pour voir ça. Finalement, il n'y a en réalité qu'un seul éléphant, celui du grand temple que nous visiterons plus tard, qui vient prendre son bain tous les matins ici (ou plutôt que l'on emmène prendre son bain...). Nous ne restons pas trop longtemps car la façon dont est traité l’éléphant ne nous parait pas trop correcte (l'homme qui l'accompagne le frappe franchement plusieurs fois pour le faire se coucher ou s’asseoir)...

P1040666

Nous nous reposons pas mal le reste de la journée, la nuit a été plutôt rude au final, et nous ressortons juste le soir dans les ruines alentours... pour découvrir que cette ville possède sûrement plus de chèvres que d'habitants.

P1040679


Durant les quatre autres journées que nous avons passé à Hampi, nous avons loué des vélos à deux reprises pour visiter différents monuments de ce site gigantesque (les temples et anciennes villes s’étendent sur 30km²)... Vélos sans vitesse, dur ! Nous finissons par visiter un petit temple qui surplombe toutes les anciennes ruines, et qui nous donne une vue d'ensemble plutôt impressionnante de l'ancienne cité !

P1040711

P1040726

P1040749

P1040909

On profite de ces quelques jours pour se reposer de notre rythme de fou à changer de ville tous les 3 jours, ce qui nous fait pas mal de bien ! On a même réussi à regarder une série en entier, ce qui en dit long sur nos activités débordantes !
Après ces quelques jours pendant lesquels nous avons pris nos petites habitudes (la petite vielle chez qui on va se réapprovisionner en eau, les cocotiers et champs de bananiers, les singes qui viennent voir ce qu'on fait sur le toit et si on ne laisse pas traîner des vêtement, le petit resto où l'on prend notre petit déj et les soirées au bord de la rivière), on se décide à bouger pour Chennai, où l'on va rejoindre Alex, un pote de fac de Morgane, pendant une journée avant de partir pour Sri Lanka !

Nous arrivons à Chennai vers 11h le matin, et là on se prend une espèce de claque en pleine tête en sortant de la gare... Avec ces journées au calme à Hampi, on en avait presque oublié ce que c’était une ville, des véhicules de partout, ça klaxonne dans tous les sens, priorité au plus gros et a celui qui klaxonne le plus fort, etc. !

P1040937

On prend un rickshaw pour rejoindre Alex vers midi, qui nous arrive sur son scooter ! On se rend donc chez lui et après visite des lieux, il retourne au boulot. Nous deux, on se décide quand même à essayer d'explorer la ville, qui nous paraît complètement démesurée par rapport à Hampi. On mange un morceau dans un resto où je pense qu'ils font des paris sur qui arrivera à manger tout le plat tellement ils mettent de piment !! Ils ont dû écrire un livre sur comment rendre du riz et des légumes immangeables ! Puis petite visite de la plage de Chennai, beaucoup moins cool que celle de Goa et un peu plus polluée, surtout vu la tête du poisson mort qu'on a trouvé !

P1040934

Le soir, nous retrouvons Alex qui veut nous emmener dans un resto super cool... qui se trouve être le même resto où on a manger le midi :( . Et voilà, nous sommes le 1er septembre, la journée à Chennai se termine... La nuit va être courte, à 4h du matin on se réveille pour prendre l'avion qui va nous emmener a Sri Lanka (comme on l'a appris après, on dit bien A Sri Lanka et pas Au Sri Lanka ).

Notre deuxième mois de voyage est maintenant complètement sur écrit, et on n'a plus que 2 semaines de retard à raconter sur ce blog ! Je vais laisser Morgane vous raconter la suite !

A plus tout le monde.

Posté par morgane et yann à 09:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 septembre 2015

Rapide passage par Bombay

Après Udaipur et après une nuit et une matinée dans le train (on commence à être habitués maintenant!), nous voici donc à Bombay ! Bombay... 8 ans plus tard, je retourne là où j'ai fait mes débuts en Inde ! Capitale économique, ville énorme, ville de contrastes, ville pleine de souvenirs !

Arrivés à la gare, nous commençons par prendre le train de banlieue (qui par chance n'est pas blindé, car c'est souvent la guerre pour entrer et sortir des wagons), pour nous rendre vers Colaba, l'un des quartiers les plus touristiques, où se trouvent la plupart des hôtels. On pose nos bagages dans une guesthouse aux murs en carton, dont les cloisons ne montent pas jusqu'en haut... C'est la moins chère qu'on ait trouvé, et ça reste cher... Et oui, Bombay est aussi une ville chère ! Première étape : aller boire une bière au Café Mondegar, qui était en quelques sortes mon QG quand j'étais là ! Ça n'a pas changé, mais les prix ont dû augmenter, on n'y boira qu'une bière pour éviter de plomber notre budget ! Direction ensuite l'Hotel Majestic, grande cantoche qui sert de la bonne bouffe pour presque rien, et ça, ça n'a pas changé ! En se promenant ensuite dans le quartier, on tombe sur une boulangerie et on ne peut pas résister : croissants et pains au chocolat qui, pour la première fois, sont comme les nôtres, et sont même très bons ! Le quartier de Colaba est le long de la mer, on respire la bonne odeur saline (et celle des égouts...). On se balade jusqu'à la Gateway of India, grande arche qui marque la porte d'entrée des Indes pour les colons britanniques, puis sur l'avenue principale où j'ai le souvenir que l'on se faisait arrêter à chaque pas par des gamins faisant la manche devant des magasins de luxe, par des vendeurs de souvenirs, et par des rabatteurs en tout genre. Aujourd'hui c'est plus calme, les enfants qui mendient ne sont plus là (est-ce signe qu'il n'y en a plus ou qu'ils sont autre part?), il y a toujours les nombreux vendeurs mais ça reste soft. Nous passons la soirée dans un bar, entourés de jeunes cadres indiens d'une trentaine d'années... Comme l'impression d'être dans un bar à Paris !

Nous passons deux autres jours à Bombay, en essayant de visiter plusieurs quartiers...

  • on a été voir les dabbawallahs (livreurs de gamelles qui font chaque jour le trajet entre le domicile où la femme prépare à manger et le bureau où l'homme bosse, avec une organisation super bien rodée... C'est pas très clair comme ça, mais vous pouvez aller voir wikipedia si ça vous intéresse : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dabbawallah).

P1040387

  • on s'est promené au milieu des monuments gothiques comme la majestueuse gare.

P1040401

  • on s'est perdu dans le quartier où j'habitais en essayant de retrouver l'entreprise où j'avais fait mon stage et l'hôtel où j'habitais (on finira par les trouver le 2ème jour!).

P1040483

P1040489

  • on a repris le train de banlieue (toujours pas trop blindé) pour aller à Worli, quartier où sont installées pleins d'entreprises internationales dans des grands buildings modernes, au pied desquels on retrouve les petites échoppes et les petits temples traditionnels.

P1040491

  • on a pris le bateau pour aller sur Elephanta Island, une île au large de Bombay où il y a des grottes et pleins de singes.

P1040463

  • et on a été au ciné, expérience assez unique ! 

 

Cette courte étape est passée très vite, et c'est avec un léger pincement au cœur (pour moi) que nous reprenons le train pour Goa. Et Yann prendra le relais très bientôt pour vous raconter la suite !

Posté par morgane et yann à 15:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]


27 août 2015

Retour à la case départ et Rajasthan

Et voilà, on repart un peu plus au sud à Delhi ! Réveil matinal pour prendre l'avion dans un petit aéroport de campagne (à Leh)... on n'a pas réussi à garder nos petits sacs, parce qu'on n'avait pas d'appareils électroniques dedans (??!!) ! Morgane a son petit coup de stress, elle a dû emballer son pc avec tout ce qu'elle a pu ! Puis c'est le décollage , dernier au revoir aux montagnes depuis l'avion... On n'a pas vu grand chose car on a eu les seules places sans hublot !
Nous voici donc de retour à notre point de départ, l'aéroport de Delhi. Comme nous avons prévu de prendre un bus le soir même, nous déposons les sacs dans un cloakroom (une consigne à la gare) pour une petite ballade en ville. Une petite ambiance particulière règne : nous somme le 15 août et c'est la fête nationale de l'Inde (le 15 août 1947 elle signa son indépendance) ! Il y a des drapeaux un peu partout, les rond-points sont décorés avec des statues de fleurs plus ou moins bien faites (surtout un lions très moche en fait). Nous voulons rejoindre une grande place, mais le 1er ministre a decidé de passer par là pour son discours, du coup on cherche des moyens détournés pour arriver à nos fins... et on se fait embarquer dans un rickshaw pour une ballade d'une heure.

Puis nous retournons dans le premier quartier où nous avions dormi au début de notre voyage, Pahar Ganj. Finalement, la pluie commence à venir nous narguer et nous passons l'après-midi sur un toit dans un restaurant à jouer à un jeu de cartes. Puis direction le bus pour Jaipur dans le Rajasthan !!
Nous passons une partie de la nuit dans le bus, plutôt agitée ! Et nous arrivons sur place à 2 heures du matin. De là, sûrs de nous, nous disons non à différents chauffeurs de rickshaw qui nous proposent des chambres, en se disant qu'on allait trouver nous-même un hôtel, à 2 heures du mat' (idée de génie un 15 août en Inde). Évidemment, après un moment à tourner en rond pour chercher une guest house avec de la place, on finit par rencontrer dans un coin de rue un type qui nous dit qu'il sait où on peut dormir ! On le suit et du coup nous cherchons avec lui : la première guest house où il nous amène est complète... il nous dégotte une chambre pour 1000 roupies, le double de notre budget mais il est 3h du mat', on est crevé et tout a l'air blindé donc on prend !

C 'est parti pour une bonne nuit de sommeil bien réparateur !! Haha la bonne blague ! A 9h du matin, on toque à la chambre et là, surprise, le gars qui nous a donné la chambre ne le savait pas, mais ils n'ont pas de licence pour accueillir les touristes dans cet hôtel ! Finalement, on réussit quand même à trouver une chambre pas trop loin de là ou on est... et à se faire rembourser la moitié de la chambre !
Ça y est, on est enfin posés ! Du coup, réveillés tôt, on se décide à aller visiter la ville. Jaipur est appelée la Ville rose, mais en réalité, c'est plutôt rougeâtre, et c'est surtout la partie du bazar qui l'est ! Le bazar, c'est surtout là-bas que l'on a traîné le 1er jour, et ça en est un vrai de bazar ! Des centaines de vendeurs alignés sous des arches avec des épices, des légumes, vêtements,objets divers, etc ! Nous visitons quelques monuments et nous sommes un peu crevés ! Mais nous découvrons encore un côté de l'Inde, vraiment différent, surtout au niveau de l'architecture. Le lendemain, un peu plus en forme, nous continuons à visiter quelques monuments, notamment un fort, à Amber (une ville à quelques kilomètres), où l'on finit par voir pour la première fois des éléphants !! En rentrant à Jaipur, les gens nous parlent d'un défilé pour fêter le début de la mousson, qui a lieu d'ici quelques heures, au milieu du bazar. On commence à voir les gens s'agglutiner au bord de la route. On cherche un truc à boire avant de s'installer et là, un policier nous invite à monter sur un toit où sont réservées des place pour les touristes étrangers et quelques indiens vip !
Et là, on assiste à un super défilé : au début des espèces de totems sur de grandes perches en bois avec des musiciens se mettent à défilé, suivis de plusieurs fanfares et groupes de danseurs, puis d'un éléphant, de plusieurs dromadaires, et pour finir une statue sur une grande chaise à porteur sur laquelle tous les gens en-bas de la rue essayent de jeter des pièces à l'intérieur (sans doute un truc pour porter chance) !

Et voilà, fin de la journée à Jaipur, et on doit déjà reprendre le train pour une autre ville du Rajasthan : Udaipur .
Le train... on commence à être habitués, avec ses couchettes bleues... Rien de particulier, le train est à l'heure et on arrive un peu dans le gaz tôt le matin à Udaipur. Morgane a repéré une petite guest house sympathique avec piscine. On y va et là, magique, tout nous convient (on n'est pas non plus très exigeants!) : la chambre est propre, comme la piscine... On décide de rester ! Puis il faut dire que l'hôtel est franchement beau : c'est une ancienne demeure d'un maharana ancien (c'est un peu comme un maharadja). C'est un peu défraîchi, mais il y a un beau jardin et un grand salon avec une grande bibliothèque. Très vite, l'idée de tester cette piscine nous fait envie et on y pique une tête avant midi ! On passera finalement beaucoup de temps au bord de la piscine cette journée-là, avec quand même une visite rapide de la ville, et le soir un spectacle de marionnettes et de danse du Rajasthan (avec d'énormes chauves-souris qui volent).

Le second jour, on doit rendre la chambre le lendemain, donc avant la visite de la journée, on repique une tête ! Puis on part visiter le palace de Udaipur. Udaipur est une ville particulière en Inde, à cause de son histoire : elle est l'une des seules villes à ne pas être tombée sous le contrôle anglais. Difficile d'expliquer pourquoi, mais ses habitants ont cette certaine fierté que d'autres n'ont pas. La ville est plutôt plaisante, et assez reposante. Nous visitons un temple avec une architecture qui ressemble énormément à celle que l'on a vu à Khajuraho. Nous découvrons les miniatures, ces peintures avec énormément de détails. Après une balade au hasard de petites rues, un couple nous invite même à visiter leur maison !! C'est la première fois qu'on une maison typique en ville ! Après quelque achats, nous repartons en directions de la gare, regrettant un petit peu de ne pas passer plus de temps ici. Mais on retourne dans une ville que Morgane n'a pas visité depuis 8 ans et où elle a travaillé et habité pendant 2 mois : Bombay ou Mumbai, comme vous voulez !!  

Posté par morgane et yann à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2015

Dans les montagnes...

Presque un mois que nous n'avons rien publié, ça commence à faire long ! Mais bon, c'est le mois d'août, tout marche un peu au ralenti et nous aussi ! Nous avons surtout été bien occupés ces derniers temps, nous n'avions pas toujours internet et on n'a pas vraiment eu de moments posés Bref, nous allons essayer de combler ce long silence et de vous raconter les dernières semaines.

Je m'étais arrêtée à Dharamsala, la veille de notre départ pour Manali...

 

Nous avons donc quitté Dharamsala par une matinée pluvieuse dans un bus local au confort plutôt sommaire, pour 11 heures de route dans des paysages magnifiques : nous étions au milieu des montagnes et des rivières, la végétation changeait avec les kilomètres, passant des forêts de pins aux palmiers, aux cactus, à la forêt tropicale... C'était vraiment chouette ! Le trajet est passé vite, mais on est quand même arrivés avec les fesses en compote et la vessie prête à exploser ! On a trouvé rapidement un hôtel (on commence à faire confiance aux chauffeurs de rickshaw qui veulent absolument nous amener dans telle ou telle guesthouse, et finalement ça marche plutôt bien car on a de bonnes surprises et on reste dans notre budget) : grande chambre, lit confortable, eau chaude et surtout balcon avec vue sur la montagne ! Parfait pour 3 jours dans cette petite ville très touristique (un peu trop?!). Dans le quartier où l'on loge, on ne croise presque que des touristes, de nombreuses boutiques de souvenirs et fringues, et des restos aux menus occidentalisés... Je ne suis pas fana de ce genre d'endroits (même si le cadre est franchement superbe)... Mais durant ces 3 jours, nous essayons de sortir un peu à la découverte de la campagne et des forêts environnantes : balades dans des hameaux éloignés au milieu des enfants qui jouent au cricket ou au badminton, des femmes qui font leur lessive dans le ruisseau, des vaches, chèvres, poules et moutons. Cela nous fait penser la campagne profonde française des années 60 dont nous avons entendu parlé par nos mamans, dans un décor tropical ! La seule ombre au tableau, c'est la pluie qui gâche quelque peu les après-midis, mais nous trouvons à nous occuper, entre siestes et parties endiablées de Koryo ou de Hanabi !

 

Puis arrive l'heure du grand départ pour Leh, dans le Ladakh, au nord de l'Inde, au cœur de l'Himalaya ! Nous prenons le bus le 5 août à 8h pour une arrivée prévue le 6 août vers 20h... C'est parti pour deux jours de bus dans les montagnes ! Pour les précisions, cette route est la deuxième la plus haute du monde et existe depuis la fin des années 1980 ; elle fait environ 480 kilomètres ; elle franchit six cols dont un à 5430 mètres et un autre à 5020 mètres (les autres sont entre 4000 et 4800 mètres) ; enfin, elle est ouverte uniquement de juin à fin septembre, et est régulièrement coupée à cause d'éboulements. Heureusement, le bus est assez confortable et on n'est pas trop serrés ! Ah, et il joue « La Lettre à Elise » quand il recule ! La première journée de trajet est plutôt soft : 7 heures de bus à une altitude encore correcte. Nous traversons des paysages impressionnants, la végétation change puis disparaît, on voit des chutes d'eau, de la neige sur le bord, des sommets enneigés au loin. On fait régulièrement des haltes dans des petits hameaux le long de la route, formés de baraques en terre et de tentes. On croise aussi de nombreux motards, ce qui donne envie ! L'hébergement pour la nuit et le repas sont compris dans le billet de bus : nous passons la nuit à Keylong, ville étape du voyage. Tous les passagers dorment sur des lits de camp sous des tentes de 5 personnes ; nous partageons la notre avec un couple de français et un allemand. L'ambiance est sympa, nous mangeons tous dans une grande salle, on se partage deux salles de bain crados (et on a même trouvé de la bière que l'on partage avec nos compagnons de tente en regardant le soleil se coucher sur les montagnes). Le lendemain matin, réveil général à 3h30 du matin, ça pique ! On reprend la route à 4h, c'est reparti pour une journée à traverser des paysages époustouflants, difficiles à décrire ! Nous avons parfois l'impression d'être dans Star Wars, sur Tatooine. On voit même un troupeau de yaks sauvages ! Puis, comme bien entendu un tel trajet ne peut pas se passer sans au moins une galère... un peu avant le plus haut sommet (à 4 kilomètres exactement), le Tanglang La pour être précis, le bus se retrouve bloqué car un camion-citerne a été pris dans un éboulement. Il faut soit le dégager (ce que commence à faire une pelleteuse, mais ça semble compliqué), soit essayer de tasser tout autour et de stabiliser le passage pour que les véhicules bloqués puissent passer (ce que fait ensuite la pelleteuse). Au total, nous restons 5 heures là-haut, autant vous dire qu'à plus de 5000 mètres d'altitude, on ne fait pas les malins ! Avec Yann ça va, on ne résiste pas trop mal, juste un léger mal de crâne au bout d'un moment et un peu de mal à respirer... on est trop des warriors!!! Mais certains font des malaises et un homme doit même prendre une voiture pour redescendre. Les heures passent, la nuit tombe, on regarde la pelleteuse se débrouiller comme elle peut, les gens autour de nous qui s'énervent (surtout les français!). Pour nous deux, ça nous fait marrer puis ça fait des souvenirs ! Et finalement, 5 heures plus tard, on repart (le camion-citerne est toujours bloqué mais un passage a été fait). Il reste encore pas mal de route, nous arrivons à Leh vers 2h du matin. Là, évidemment, tout est fermé et il n'y a pas de taxi ni de rabatteurs d'hôtel comme partout ailleurs... C'eût été trop simple ! Un peu paumés dans la ville, on marche un moment avant de trouver un hôtel ouvert... ce qui finalement arrive... Pfiouf, nous sommes rendus !

 

Nous avons prévu de passer 8 jours dans le coin... Les deux premiers jours, on découvre Leh : maisons en terre, rues escarpées, montagnes arides qui encerclent la ville, montagnes enneigés au loin... C'est ouf ! Ça change énormément de tout ce que l'on a pu voir jusque-là. Nous sommes dans une région à majorité bouddhiste, il y a donc pleins de monastères, des « stupas » un peu partout (on vous laisse chercher ce que c'est, nous on a mis du temps à capter!), des drapeaux de prière, une ambiance plus « peace ». L'hôtel dans lequel nous restons est une maison typique ladakhie, en bois et en terre, avec une cour intérieure, c'est agréable de s'y poser et de discuter avec le propriétaire, un petit monsieur de 82 ans (on apprend qu'il s'agit de la première guesthouse de Leh). Bref, deux petites journées tranquilles, entre promenades, bouffes (on goûte du fromage de yak) et préparatifs pour partir en rando... Bah oui, ce serait dommage de ne pas partir à la découverte des montagnes himalayennes (enfin d'en avoir un aperçu).

Nous partons donc 4 jours en rando, avec un guide. Au programme : 4-5 heures de marche par jour (ça reste soft) et nuits chez l'habitant. Nous marchons au milieu des montagnes arides, grimpons quelques sommets (jusqu'à 4000 mètres, mais on part de 3000 mètres, donc c'est pas non plus de l'extrême!), traversons des villages tout verts organisés autour de rivières, des vergers où nous mangeons des abricots, visitons des monastères. Yann veut que je précise qu'on a aussi vu un lapin dans la montagne... Dormir dans des familles a été super : on a joué avec les gamins ; on a mangé local et j'ai appris à préparer des momos (sorte de raviolis à la vapeur), ce qui ne fût pas une réussite ; on a goûté la chang, bière locale faite à base d'orge (ça ressemble à la chicha d'Amérique du Sud) ; et on a utilisé des toilettes sèches à base de terre (j'ai pensé à vous les copains bio-écolos!). Ce fût vraiment une belle expérience :-) Nous sommes rentrés à Leh un peu fatigués mais pas trop courbaturés (Arnica Montana 9CH, mon sauveur!).

Pour terminer ce court séjour montagneux, nous avons visité un palais qui surplombe la ville, nous avons grimpé jusqu'à un grand stupa (on voulait encore marcher!), nous avons cherché un orphelinat pour ânes que l'on n'a jamais trouvé, nous avons rempli nos bouteilles avec de l'eau stérilisée (c'est une asso qui propose cela et c'est plutôt chouette quand on voit la quantité de bouteilles plastiques que l'on jette faute de pouvoir les remplir – soit dit en passant, j'ai eu l'impression qu'ici la conscience écolo était un peu plus présente qu'ailleurs en Inde, mais ce n'est peut-être qu'une impression...). Je m'égare !

 

Tout cela pour dire que le Ladakh c'est vraiment une très belle région avec des gens gentils et accueillants. On s'y est beaucoup plu, même si on n'en a vu qu'une infime partie ! Nous en sommes quand même repartis... pour retourner en Inde ;-) La suite au prochain épisode !

 

 

PS : connexion vraiment toute naze... Photos à venir, dans l'article si on y arrive, sinon sur Facebook (message perso : désolée Hanafi, promis on rattrape le retard au retour !)...

Posté par morgane et yann à 14:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 août 2015

Petit post rapide !

Un petit message rapidement pour vous dire que tout va très bien ! Hier on était à Jaipur et on a vu des éléphants...

P1040101

Et aujourd'hui, on profite d'Udaipur...

P1040173

 

Et avant ça on a passé 8 jours au Ladakh, région tout au Nord de l'Inde, dont 4 jours de rando dans les montagnes, c'était incroyable !

Bref, on va bien :-) 

Promis, un prochain article très vite pour tout raconter dans le moindre détail !

Posté par morgane et yann à 12:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 juillet 2015

Rishikesh et Haridwar en speed, Amritsar en un peu moins speed, puis Dharamsala

Namaste à tous !

 Cela fait maintenant un mois que nous sommes partis, et ça y est, je crois que nous sommes totalement acclimatés au fait de voyager et à l'Inde :) On commence même à se dire que trois mois c'est court ! Le pays est tellement immense et différent selon les endroits ! Bref, je reprends mon récit...

 Voici quelques jours que nous sommes à Dharamsala, je profite de ces journées un peu plus calmes pour continuer. Je m'étais arrêtée à Varanasi et son ambiance incroyable... Comme je le disais, cette ville m'avait beaucoup marquée il y a 8 ans et javais très envie d'y retourner... Je n'ai pas été déçue et j'y serais bien rester un peu plus :) mais les billets de trains étaient réservés...

 Nous sommes donc repartis le dimanche 19 juillet vers 7h pour la gare de Varanasi. Notre train décollait à 8h30, pour 19 heures de trajet en direction de Haridwar, un peu plus au nord du pays. Le train a finalement pris un peu de retard sur la route et nous avons au total passé 23 heures dedans. Étonnamment, c'est passé assez vite : on a bouquiné, on a fait des siestes, on a écouté des podcasts, puis on a dormi. Le lendemain, une fois arrivés à Haridwar, pas le temps de souffler : on file à la gare routière pour prendre un bus pour Rishikesh, à environ une heure de route. On galère un peu à trouver le bon bus (toutes les destinations sont écrites en hindi et on nous donne plusieurs infos contradictoires), puis un bus pas trop blindé où l'on puisse entrer avec nos sacs... et on en trouve un : bon, on passe le trajet debout dans l'aller avec nos sacs aux pieds, mais on discute avec des gens cool et la route est plutôt jolie.

P1020660

 Une fois à Rishikesh, on est quand même un peu fatigués du train et du bus. On choisit un hôtel plutôt classe, qui dépasse notre maximum fixé par nuit (pour vous donner une idée, jusque-là on a payé maximum 500 roupies par nuit, soit 7€, et là c'est 1200 roupies, 17€), mais avec un lit immense et moelleux, et l'air conditionné : le grand luxe... bien mérité après plus de 24 heures de route ! La chambre et le lit ont beau nous appeler, nous partons quand même à la découverte de Rishikesh. Il paraît que c'est la capitale mondiale du yoga... mais on a un train réservé pour le lendemain soir, donc pas le temps de faire un petit stage, et pour être franche, Yann n'est pas très chaud !!! Rishikesh, c'est surtout une ville au pied de l'Himalaya, dans un décor de forêt tropicale, avec le Gange qui passe au milieu. Ça fait du bien de voir de la verdure, des grands arbres, les montagnes verdoyantes en toile de fond, et un climat plus frais après 3 semaines à transpirer ! La ville est tranquille, c'est assez touristique donc il y a plein de boutiques de souvenirs, fringues, etc. On voit même un magasin qui vend des skis et des snowboards (ça doit être chouette l'hiver!). Nous passons l'après-midi à nous promener au hasard, tantôt dans les quartiers piétons de la ville, tantôt dans la forêt. Comme à Varanasi, il y a des « ghâts », ces grandes marches qui descendent dans le Gange. Mais le niveau du fleuve est haut et le courant très fort, il y a peu de gens à se baigner. 

P1020628

P1020631

Le lendemain matin, après avoir profité d'une grasse matinée dans cette chambre si confortable, nous reprenons le bus en sens inverse pour Haridwar. Changement de décor : c'est à nouveau une ville sacrée pour les Hindous, mais l'ambiance y est plus tranquille qu'à Varanasi. Nous passons la journée ici : balade dans les petites rues et au bord du Gange (sous un soleil de plomb), téléphérique jusqu'à un temple en hauteur qui surplombe la ville, pause dans un parc au pied d'une immense statue de Shiva (on s'est encore fait viré par des singes... au début ils jouaient entre eux et ça nous faisait marrer de les regarder, mais après ils se sont approchés un peu trop près, alors on est parti!). Le soir, nous avons assisté à la cérémonie au bord du Gange, il y avait énormément de monde, c'était plutôt chouette de vivre cela et de voir la ferveur des gens. On a même mis les pieds dans le Gange, si si ! Ah et aussi, à Haridwar, nous étions des stars : nous avons passé la journée à nous faire photographier par et avec des indiens, de quoi prendre la grosse tête ! Le soir nous avons repris le train pour la nuit, en direction de Amritsar, encore plus au nord, côté ouest cette fois, à la frontière avec le Pakistan. 

P1020675

P1020714

P1020721

Le lendemain matin, nous voici donc à Amritsar... de retour dans une grosse ville ! En soit, la ville n'a aucun charme, mais il y a le Golden temple (le temple d'or), un immense (le plus grand) temple sikh. Le Sikhisme est l'une des nombreuses religions présentes en Inde. C'est, en gros et en très simplifié, un mix entre entre l'hindouisme et l'islam. Et ses pratiquants sont reconnaissables à leur turban et à leur longue barbe. En fait, les hommes sikhs pratiquants ont 5 attributs : ils ne coupent ni leur barbe ni leurs cheveux, ils portent un turban, ils ont à la taille un poignard, au bras un bracelet en argent et doivent porter un caleçon court particulier. Nous en avons croisé quelques-uns au cours du voyage, mais jamais autant qu'à Amritsar : c'est en quelque sorte leur ville et leur région (le Pendjab). Du coup, on passe 2 jours à s'extasier sur la longueur des barbes (et elles sont magnifiquement bien entretenues!), les turbans bien repassés et arrangés de différentes manières, les poignards de différentes tailles ! Évidemment, nous visitons également le Golden temple : c'est super grand, il y a un bassin au centre, au milieu duquel flotte le temple recouvert d'or, et dans lequel des sikhs chantent des prières ou lisent le livre sacré de la religion. Dans le reste du complexe, des gens font la sieste, d'autres se promènent, certains se baignent (l'eau du bassin est réputée être sacrée). Il y a également une immense cantine qui sert tous les jours plus de 10 000 repas gratuits. Nous y mangeons un midi, c'est impressionnant : à l'entrée on récupère une grande assiette et un gobelet en fer, puis tout le monde s’assoit en rang par terre dans une grande salle, et des gens passent entre les rangs pour servir les différents plats qui composent l'assiette (riz, lentilles, légumes, pain). A la fin, chacun ramène son assiette là où une centaine de personnes s'affaire à la vaisselle, dans un vacarme métallique assez hallucinant. Bref, c'est une expérience plutôt unique !

P1020794

P1020780

P1020787

En parlant d'expérience unique, on a aussi assisté à la cérémonie de clôture de la frontière indo-pakistanaise qui se tient tous les soirs à une trentaine de kilomètres, à la frontière (forcément!). Pour commencer, on a fait la route à 10 dans une jeep, c'était drôle ! Ensuite, on a passé 3 contrôles de sécurité, fouillés de haut en bas ! Puis nous avons assisté à la cérémonie... De chaque côté de deux grands portails marquant la séparation entre les deux pays, il y avait pleins de gens assis sur des gradins (côté Pakistan, les hommes et les femmes étaient séparés...), un chauffeur de salle incitant à crier « Hindoustan » (Inde) de notre côté ou « Pakistan » de l'autre côté, de la musique forte... et des militaires drôlement habillés qui marchaient au pas de charge jusqu'au portail et simulaient des assauts contre l'autre pays. Ça a duré une petite heure, finalement ils ont ouvert puis refermé les deux portails, puis abaissé les drapeaux des deux pays. Assez bizarre comme cérémonie (surtout quand on connaît l'histoire des deux pays), mais qui est plutôt à prendre au second degré je pense. En tout cas nous, on a été content de voir ça ! Et c'était une bonne manière de clôturer ces deux jours à Amritsar.

 

P1020797

P1020813

P1020846

Nous sommes repartis le lendemain pour Dharamsala et après 7h de bus (2h pour faire 200 kms, puis 5h pour en faire une centaine... en montagne!), nous y sommes arrivés... C'est une petite ville au milieu des montagnes, à 1800 mètres d'altitude, toute pentue et toute verte ! Ça y est, nous sommes dans l'Himalaya :) Cela fait une semaine que nous y sommes, on s'y plaît plutôt bien ! Le temps alterne entre de belles journées dégagées avec un grand soleil, pendant lesquelles on voit les sommets enneigés au loin, de gros orages et des journées brumeuses pendant lesquelles on ne voit même pas le toit de l'autre côté de la rue. Cet endroit est différent de tout ce que l'on a pu voir jusque-là, nous n'avons pas vraiment l'impression d'être en Inde. En fait, Dharamsala est peuplé de réfugiés tibétains. Le Dalaï-Lama y est arrivé dans les années 60 après avoir traversé l'Himalaya pour fuir la répression du régime chinois contre le Tibet et son peuple, et y a désormais sa résidence. Depuis, des tibétains en exil y affluent régulièrement, et leur gouvernement (non reconnu par la communauté internationale) y siège. Il y a plein d'associations qui viennent en aide aux réfugiés, des orphelinats, des cours d'anglais, etc. A côté de cela, c'est assez touristique, donc il y a aussi beaucoup de restaurants, cafés, hôtels, vente d'artisanat tibétain, etc. C'est plutôt peu commun de se poser à la terrasse d'un resto, de discuter avec des serveurs d'origine tibétaine de notre âge, avec de la musique occidentale en fond (on a même eu le droit aux Spice Girls!), et de voir des moines bouddhistes assis à la table d'à côté ou se balader dans la rue. Bref, c'est chouette comme endroit ! Bien entendu, c'est aussi révoltant d'apprendre ce qui se passe au Tibet et de voir tous ces gens qui ont été contraints de fuir leur terre natale pour préserver leur culture, leur langue et pouvoir exercer librement leur religion. Nous n'avons pas vraiment le niveau pour participer aux cours d'anglais dispensés aux réfugiés tibétains (ils cherchent constamment des volontaires), mais on apporte une maigre contribution en donnant quelques vêtements à une association locale (et aussi en faisant marcher l'économie locale!).

 

P1020899

P1020925

P1020963

P1020983

Voilà, après une semaine de belles rencontres, de balades dans la montagne, de bons repas pas épicés (fini le curry et les naans, ici c'est plutôt nouilles chinoises et momos - des raviolis tibétains à la vapeur, ce qui fait du bien à nos intestins !), cette étape se termine et nous reprenons la route demain pour Manali, toujours dans les montagnes.

P1020633

Posté par morgane et yann à 12:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2015

Varanasi, ville sacrée des hindous et Sarnath, la bouddhiste

Je reprends la plume (l'ordinateur... mais c'est moins poétique) pour quelques lignes de plus sur ce blog. Désolée pour ce long silence, on ne s'est pas beaucoup posé depuis les derniers articles et les journées ont été bien remplies ! En passant, merci à tous pour les commentaires laissés, ça fait plaisir de vous lire:)

 Je m'étais donc arrêtée à Khajuraho avec ses temples et les longs après-midis de pluie. Au bout d'un moment, on s'est quand même décidé à bouger, direction Varanasi. Nous avons donc repris le train, sans galère cette fois (juste 3 heures de retard), et avons passé notre première nuit dedans... et on a plutôt bien dormi !

 

P1020323

Varanasi (Bénarés, son autre nom) est la ville la plus sacrée pour les hindous : y mourir et s'y faire incinérer signifie mettre un terme au cycle des réincarnations. Elle s'étend sur l'une des rives du Gange, le fleuve sacré, et a une organisation bien particulière : au bord du Gange se trouvent les « ghâts », grandes marches qui descendent dans le fleuve, avec des temples, des gens qui se baignent et font des ablutions, et une ambiance plutôt calme. Après il y a le « Chowk », le vieux quartier qui longe les ghâts : c'est un dédale de ruelles étroites et tortueuses, un vrai labyrinthe, avec des vaches partout, des ordures partout, des odeurs agréables et désagréables... Et ensuite il y a la ville « moderne », avec des rues « normales » et plein de circulation. J'avais gardé un souvenir assez incroyable de cet endroit lors de mon précédent voyage, avec une ambiance très particulière et différente des autres villes indiennes... Je n'avais donc qu'une hâte : y retourner !

 

P1020578

Difficile de décrire Varanasi... Il n'y a rien de particulier à visiter, c'est plutôt l'atmosphère qui s'en dégage qui est intéressant et saisissant. Nous y avons passé une semaine, avec une petite coupure à Sarnath, j'y reviendrai plus bas. On s'est baladé dans les ruelles (enfin on s'y est perdu!) et le long du Gange (on n'a pas osé y tremper un orteil) ; on s'est retrouvé coincé par une vache dans une petite rue ; on a bu/mangé le meilleur lassi du monde ; on a passé du temps sur le balcon de notre chambre d'hôtel avec vue sur le fleuve, on y a observé les nombreux singes qui sautaient de balcons en balcons... A ce sujet, petite mésaventure : on avait laissé nos fringues sécher sur le balcon le temps d'une promenade...vous imaginez la suite : au retour, le patron de l'hôtel nous rend nos tee-shirts qui étaient tombés dans la rue... avec des trous dedans (oui oui, les singes ont bouffé nos tee-shirts!). On a aussi vu des cortèges portant le corps d'un défunt vers l'endroit où ont lieu les crémations, au bord du fleuve ; on a vu des crémations de près (sur un bûcher) ; on s'est fait emmené en barque sur le Gange, à l'aube puis au coucher du soleil... cette dernière ballade a été géniale, avec un indien super sympa avec lequel on a partagé des bières en regardant de loin la cérémonie quotidienne qui se tient à la tombée du jour : un peu compliqué à expliquer, en gros c'est une cérémonie qui rend hommage au Gange, des « prêtres » officient face à Gange avec des torches et de l'encens, et les gens mettent à l'eau des bougies dans des petites coupelles avec des fleurs. Et on a vu plein plein d'autres choses dont j'oublie la moitié : des jeunes jouer au cricket, le tournage d'une série, de nombreux cerf-volants, des sourires, ...

 

P1020337

P1020520

Nous nous sommes échappés deux jours de Varanasi pour aller dans un petit village à une dizaine de kilomètres : Sarnath. Le trajet a été assez drôle : on était en rickshaw, il pleuvait des cordes mais comme c'est couvert, pas de souci ! Jusqu'au moment où le rickshaw s'est coincé sous un pont dans une énorme flaque d'eau (il faut dire que la route n'était plus une route mais une piscine)... et a pris l'eau (nos sacs aussi!). Le chauffeur a bien galéré à pousser son véhicule, mais a réussi à le dégager et nous sommes arrivés sain et sauf (mais mouillés) à Sarnath. Cette ville est connue comme le lieu où Bouddha a donné son premier prêche. C'est désormais une ville bouddhiste, avec de nombreux monastères et des moines qui se promènent un peu partout. Elle abrite aussi un grande site archéologique avec des ruines de la cité du 2-3ème siècles... ainsi qu'une immense statue du Bouddha, et des temples. On a visité tout ça et on a appris pleins de choses sur le bouddhisme (enfin surtout moi!), avec en prime un mini-zoo avec des crocodiles, des oiseaux, des cerfs, des daims, des paons, des émeus, et une grande roue qu'on a vu se construire (et dans laquelle on ne serait pas monté même en nous payant!).

 

P1020453

Nous sommes retournés à Varanasi pour une dernière journée et nuit : le niveau du Gange a énormément monté en quelques jours, des endroits où l'on passait en début de semaine sont maintenant inondés.

Puis on a enchaîné avec 19 heures de train (en théorie, car en pratique ça a duré 23 heures) en direction de la prochaine étape : Haridwar...

 

La suite très bientôt !

Posté par morgane et yann à 17:50 - Commentaires [3] - Permalien [#]